Le sexe des pommes

Posté le par Louis dans Politique suisse

Croquer la Pomme au Royaume de Guillaume Tell

   Est la question !

    Les Faits :

   En Octobre 2014,

  L’année juste avant les 500 ans de Marignan (anniversaire lundi)

 le Curé de Bürglen, (UR, Suisse,

A béni un couple lesbien aux environs de la patrie d’origine du Bon Guillaume :

      Je pense que la Flèche de Cu…pidon aura déplu ou que la Pomme, décidément elle a mauvaise presse au pays biblique :

Aura eu un goût qui aura contrarié deux évêques :

   Messieurs (je n’écris pas : Messeigneurs à dessein) :

            Vitus Huonder (UR) et Charles Morerod (Ge, VD, Fr et compagnie) :

Suisse romande et alémanique.

   JE NE SUIS PAS CHARLES.           

Les deux  larrons pas en foire Sont depuis tout chagrins et, comme ce sont des hommes du vieux pouvoir :

      Menacent, déplacent, sanctionnent :

 ***Le Père Wende lin Bucheli : auteur du délit d’amour…

d’origine fribourgeoise : ouf !

   Après le sexe des anges : celui des pommes :

         Au lieu d’être bonne poire et de prier dans la Paix, les évêques en question montrent, s’il en était encore besoin :

     Que l’Amour leur pose problème :

Que ce soit l’Agape ou l’Eros, mais surtout l’Eros.

      Monsieur Morerod écrit dans la presse un article au titre désopilant, tant on sait que la sexualité des prêtres, contraints au Célibat a fait tellement, tellement de mal et a tari les vocations…

     Donc, le voilà qui écrit, sifflotant sans doute :

      Je cite : Un prêtre doit savoir s’abstenir !   SIC et LOL !

         A l’en croire, on peut donc bénir des cleps, des matous, des médailles, des maisons et des : ARMES :

  Mais pas un couple lesbien qui le demande à l’Eglise, uni par un Partenariat Civil :

    Pourquoi une telle haine que l’on appelle pudiquement rejet, ostracisme, discrimination et méchanceté ontologique…

           Oh, d’accord, moi-même ne suis pas favorable, pour les couples homosexuels, à la PMA (Procréation médicalement assisté’) ou à la GPA : (gestation pour autrui,)

Pas plus qu’à certaines formes d’adoption plénières :

        Mais les personnes homosexuelles, je les respecte et les aime beaucoup, en tant qu’elles sont, tout comme moi qui suis handicapé, mal considérés et regardés de haut :

  Depuis les trônes épiscopaux…

Qui branlent dangereusement : crac, crac, crrrric…

   Les suites.

      En Suisse alémanique, plusieurs procédures synodales sont en cours pour clarifier le rapport de l’Eglise avec les personnes gays ou lesbiennes.

   La Bible, nous serine-t-on, considère l’homosexualité comme une abomination :

    Mais de quelle Bible parle-t-on ?

Qui décrit aussi et trop souvent de sanglantes batailles :

          Moi, je m’en réfère à Jésus qui pose sur chacune et chacun un regard d’amour,

  Qui a interdit la lapidation en invitant celui qui n’avait jamais fait de mal à jeter la première pierre à la femme adultère :

(LOL : je suis derrière, chantait Brassens)     

Personne, et pour cause, ne le fit,

      Qui déclara :

  Aux prêtres :

            (il en mourra) :

        Les prostituées vous précéderont dans le Royaume des Cieux.

     JE m’en réfère à Jésus, qui nourrissait envers l’Apôtre Jean, une douce amitié élective, sans arrière-pensée de ma part, je le précise.

     Je m’en réfère à Jésus qui déclara, en Croix, au bandit crucifié près de Lui :

     Ce soir-même Tu seras avec moi dans le Royaume de mon Père…

       ***  Messieurs les évêques, vous faites fausse route.

   On vous a moins entendu sur les scandales de la pédophilie, bien cachés.

  On vous entend beaucoup moins sur les grands enjeux de la Famille moderne et le célibat imposé aux prêtres, qui fait d’eux, malheureusement, des infirmes affectifs, qui parlent de la Famille, de l’éducation des enfants :

        Alors qu’ils dorment pénards dans leurs cures toutes tranquilles, sans cris de

nouveau-nés, sans être confronté à une femme ni épaulés par une femme :

        Castrés en un sens :

       ***   Arrêtez un peu, on est en 2015.

    Qu’on vous entende plutôt sur la concorde et la Paix, dans le dialogue inter-religieux, dans la défense des défavorisés, des Chrétiens massacrés par des fanatiques :

   Montrez plutôt l’exemple de cœurs compréhensifs, aimants et éclairés…

    Avec tous nos amis qui prient sincèrement, dans leurs religions respectives !

  Pour terminer :

        Je vous appelle à signer la pétition en faveur du maintien du Curé de Bürglen, sur Internet :

    Par ex. : taper :

Curé de Bürglen dans GOOGLE.

   Enfin, sans du tout me confondre avec la Pin cross protestante ou les associations de prêtres : David et Jonathan :

        J’aime à dire le vrai, le bien et le beau et j’exècre :

 L’HYPOCRISIE :

      Le mot le plus utilisé par Jésus à l’encontre du Clergé, dans les Quatre Evangiles.

       Je prie fort pour les deux Dames bénies par le Curé de Bürglen :

  Je les serre sur mon cœur…

Vive Jésus qui nous a dévoilé que DIEU est Amour,

Qu’IL N’est qu’AMOUR…

Louis Polèse
tous droits réservés

Cette publication a été lue: 12770 fois