Jésus ne mange plus à la cantine

Posté le par Louis dans Politique française

Le petit Jésus, qui est juif, comme chacun le sait mais feint de l’ignorer, ne pouvait plus manger à la cantine de son école primaire du village.

  Lui qui, encore dans ses langes, était déjà à la crèche…  

Le nouveau Maire, adepte de la grande Truie, avait interdit que l’on servît des repas de substitution pour les enfants qui ne mangeaient pas de cochon :

   Jusqu’où faudra-t-il que la grande Cochonne aille ?

   Avec son pote musulman (copains comme cochons), ils avaient inventé une blague :

   Quel est l’animal le plus gentil ?

   Réponse : Le Cochon, parce qu’il ne fait jamais de  mal aux truies !

   Le petit Jésus, me croisant dans le couloir aux murs écaillés, dans les vieux verts, me demanda de faire une rédac, comme il disait, sur le sujet, me précisant que si lui la faisait, on l’exclurait sans doute…

   Je crois que c’était bien vrai, tant les mauvaises idées marinent en ce moment !

   Voici la rédaction, à la manière de l’enfant Jésus, juif de son état et très copain avvec Issa, musulman très sympa :

                   Avant, je mangeais à la cantine, comme tout le monde.

   Mais, depuis que le grand Laïcat avait été rétabli, plus de repas de substitution pour moi et mes copains de l’Islam…

   Alors, ça nous a fait mal au cœur, on devait manger chacun de notre côté :

  Mais nous, on voulait s’intégrer, on n’aimait pas rentrer toujours dans la famille à midi, même que certains ne le pouvaient pas, c’était trop loin.

   Le Proviseur me convoqua pour me dire que je devais manger du porc, comme tout le monde ;

Lui par contre était végétarien et, chaque midi, il mangeotait des graines comme il disait, genre soja, sous toutes ses formes et il m’expliqua que ça, c’était normal et même bien pour les animaux. .

   VC’était son repas de su bstitution, payé en partie par la République de la France.

   Moi j’aime la France mais je ne suis plus très sûr qu’Elle m’aime encore et ça me fait pleurer.

   Issa et moi, quand il fait froid, on mange DES sucreries pour midi, sur les marches, mais les autres, qui consomment des porcelets, mangent bien au chaud et entre copains et copines !

   Pourquoi ?

    Nos Papas sont fâchés et ils disent :

  On prohibe le port du petit voile, alors qu’ici dans les rues, les fillettes elles-mêmes se baladent quasi cul nu !

   Ils se cuitent à l’alccol et les jeunes se cament !

    On impose le porc, on travestit notre Prophète.

   Mais, on parle toujours des Musulmans, car les Occidentaux

ils ont besoin des Juifs, rapport à la Finance, qu’ils racontent :

 Pourtant, les Juifs non plus ne mangent pas de porc !

             Voilà la rédaction se termine ici :

    Je dis, à l’attention de la Grande Truie et de son Porcelet de favori, avec ses Flots d’injures dans son cœur,

  Je dis au petit Nicolas, (jolie BD) : que ce n’est pas derrière le Buisson qu’il pourra s’abriter, pour bouffer sa charcuterie de M…

   Bien à Vous, Chers Amis de mon Cœur Fraternel : LOUIS

Louis Polèse
tous droits réservés

Cette publication a été lue: 8250 fois